26 février 2024
Une interview de Milouch, autrice de jeux de rôle et co-fondatrice du label Les Veillées oniriques.

Milouch revient sur sa pratique du jeu de rôle et sa découverte des jeux de rôle alternatifs, notamment par les créations de Thomas Munier ainsi que par les réflexions menées au sein du podcast La Cellule.

Co-fondatrice avec Marc du label Les Veillées oniriques sur itch.io, elle y propose ses créations en matière de jeux de rôle, de scénarios et de GN. On y trouve notamment ses premières créations :

  • Altération, un jeu poétique pour deux joueuses centré sur les thèmes de la disparition et de l’altérité
  • Les Rockeurs ont du cœur, une murder party
  • Petits dieux, qui reprend le système de cartes de Pour la reine d’Alex Roberts
  • Vagabonder dans les étoiles dans lequel les joueuses incarnent des hobos voyageant dans les Etats-Unis de la première moitié du XXème siècle

Milouch parle de sa vision du game design dans le jeu de rôle et de son intérêt pour les systèmes et mécaniques qui doivent être au service du propos du jeu créé. Elle évoque également l’importance qu’elle accorde dans ses créations au partage de la parole et comment permettre à toutes les joueuses de s’exprimer pendant les parties.

Enfin, Milouch présente La Grive noire, illustré par Nijelle, un jeu en financement participatif sur la plateforme Kickstarter jusqu’au 15 février 2024 dans le cadre de la ZineQuest.

La Grive noire est un jeu sans PJ dans lequel toutes les joueuses vont incarner des éléments de cadre, dans un univers rural et poétique inspiré notamment par l’oeuvre Un Roi sans divertissement de Jean Giono.

2 thoughts on “Interview – Milouch

  1. Très intéressant ! J’aime beaucoup cet idée de déconstruction du rôle de MJ. C’est vrai que c’est souvent un frein pour beaucoup de monde pour essayer le jeu de rôle, puisque de fait, quelqu’un va devoir faire tout le travail en amont de préparation et d’assurer au groupe l’encadrement de la partie en terme de règles.
    D’un autre côté, cet approche déconstruite du MJ, vient forcément interroger la place de joueuses en les rendant actrices actives de la narration et du coup cette dernière est tributaire de la volontée, de l’imagination ou de la capacité à prendre la parole comme en parle Milouch ce qui mets une responsabilité sur chacune pour les autres joueuses. Donc à la fois on joue et à la fois on fait jouer, on est responsable d’une part plus grande du bon déroulement du jeu.
    Enfin, tout jeu de rôle est une discussion, je trouve que dans un schéma de jeu de rôle classique (avec mj) il y a bien discussion entre les PJ et/ou PNJ (incarné par la MJ), mais pas avec la MJ directement puisque celle-ci est extérieure à la partie pour gérer le déroulement du jeu, ce qui me semble justement très différent de la proposition de Milouch dans ses jeux pour lesquelles, clairement, le jeu est une discussion ayant pour but de construire une narration.
    Encore merci à toi pour le podcast c’est vraiment top !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *